On a tous parfois besoin d’un peu de superficiel dans notre vie. Prendre un café, une clope, se poser sur une terrasse ensoleillée et regarder passer les gens tout en détaillant minutieusement ce qui va et ce qui ne va pas. Ecouter des conversations, en retransmettre les moindres mots avec moquerie à un complice. Acheter un livre, un pantalon sur un coup de tête, choisir avec soin la couleur de ses collants. Moi ce que je préfère, c’est me perdre. Me perdre partout, n’importe quand, en ville, sur internet, dans mes pensées, dans un livre, dans des images. Voilà ce qui est vraiment savoureux, se perdre un instant et se surprendre à perdre son temps.