"Je l'annonce haut et fort votre honneur, ces trois mois d'absence sont justifiés !!"

Il faut avouer que lorsqu'on se met à avoir une vie sociale, on a beaucoup plus de chose à raconter, mais beaucoup moins de temps pour le faire. Autant dire que j'ai une vie très très sociale. Bien, je vis sûrement en faire un long résumé histoire de prouver que non, je ne suis pas morte.

En réalité, ma vie de nonne a débuté il y a une semaine et quelque, très exactement après la dernière soirée avant la fin des épreuves du BTS. Et comme j'en suis déjà à un état de nervosité voir d'angoisse bien au-delà du supportable, disons que je viens écrire une petite bafouille pour me détendre.

 Bien, voyons voir les dernières nouvelles du front, le travail pour Créasud et pour mon compte en banque ayant occupé 90% de mes journées, ne soyez pas étonnés de me voir sortir la tête par la fenêtre le visage blanc comme un linge. En fait il y eut un rendu, un habitat individuel dans une dent creuse. J'ai bien essayé d'y loger une famille de vampire, mais on m'a dit que ça ne passerait pas, alors j'ai fait de mon mieux pour éclairer la vie des futurs habitants. Un coup de coeur pour ma prof ce qui fut on ne peut plus encourageant, mais il faut continuer les efforts parce que si l'idée était bonne, la finalisation était faible. Bien, acceptons le jeu ma pauv' Lucette.

Puis il y eut le début du Projet Pro, celui qui nous permettra oui ou non d'obtenir ce fameux diplôme. Une ville: BLANQUEFORT, un programme: nouvelle scénographie pour la MAISON DU PATRIMOINE, un mot d'ordre: LESS IS MORE et des semaines d'analyse.

Il y eut aussi un peu de frayeurs quant aux délais à respecter, d'ailleurs, elle persiste cette frayeur mais on la met de côté histoire de ne pas trop s'ulcérer.

Heureusement, si le travail c'est la santé, ne rien faire c'est la conserver et j'ai eut la joie de partager des moments d'oisiveté ponctuels dont une mémorable soirée en compagnie de A. et S. C'est dans ces moments qu'on se rend compte que trois verres de vodka suffisent à lier des amitiés. En parallèle parlons des éternels Rox et Malix. La première m'a fait découvrir les joies de la soirée f.A.f et la seconde a quitté son trou Toulousain pour nous y rejoindre. Du bonheur en petites pièces mais tant que la caisse d'épargne en serait jalouse.

Enfin la semaine des portes ouvertes de Créasud, et THE CREA'NIGHT. Pour les PO... un grand moment de solitude face au prix de la rame bristol qui devait me permettre d'exposer mon fabuleux projet d'art plastique. Pour Crea'night, un théme: 1930 et pas un sou de dépenser pour le costume en ayant tout de même l'air plus vraie que nature dans le rôle d'une femme libérée des années Charleston.

Depuis cette soirée, ce n'est que travail, boulot et tâches à effectuer... heureusement que la motivation est là !