Oui, oui, j’arrive, je viens vous raconter mes vacances qui, cette année, ont été particulièrement mouvementées et fournies.

Pour commencer, le premier gros voyage de l’été : LA PROVENCE.
Petit voyage organisé comprenant pour principaux acteurs Malix, Rox, Clo, mon petit frère, mon oncle, mon cousin et moi.

Les vacances se sont en fait imposées à nous, en effet, le petit frère ayant le besoin de se rendre à Canjuers dans le Var pour une préparation militaire d’une semaine, mon oncle n’habitant qu’à une petite heure de cet endroit (ou pour être plus précise, un plein dans la seule zone ensoleillée de France en ce début de mois de juillet), nous n’allions pas nous faire prier pour nous farcir les 10H de route aller (parce qu’on est toujours pauvres et qu’on évite les péages) à 5 dans une petite voiture (oui, on est très, très pauvres) et squatter chez mon tonton (qui est trop cool par ailleurs !). J’ai tout du long tenu un beau carnet de voyage contenant textes, collages et dessins que je vous livrerai sans doute par la suite mais pour l’instant, je vais vous donner un rapide résumé.

Premier jour.
Départ à 7h30 du matin, les kilomètres défilent, on se relais au volant (Clo et Rox) mais aussi à la place du mort histoire d’avoir la chance d’étendre un peu ses jambes. Quelques petites découvertes lors du voyage, saviez-vous qu’une coccinelle vole à 10,8 km/h tandis que le frelon-girafe trace à 21 km/h ? Il y a d’ailleurs dans le monde plus de 2 millions de personnes qui meurent chaque année à cause de piqûres de moustiques.

Deuxième jour.
Départ de chez Tonton à 5H du matin direction Canjuers et ses militaires. On dépose le petit frère qui n’a pas beaucoup dormi et on part direction les vrais vacances. Petit déjeuner dans un boui-boui convivial dans les hauteurs et direction les gorges du Verdon. Souffle coupé, magnificence extrême. Rien à redire. On se baigne dans le lac, on fait du pédalo, on en prend plein les mirettes et on se dit que vivre là, c’est peut être une bonne idée.

Troisième jour.
Aubagne, sa légion étrangère, ses bus gratuits (qui ne vont pas du tout au même endroit que nous), la maison de Pagnol, les santons, ses rues escarpées, son office du tourisme. On se promène, on visite, on prend le soleil.

Le soir, dîner sur le port de La Ciotat puis marché nocturne.

 

marseille-1_01

marseille-1_02

marseille-1_03

la ciotat

Le Port de La Ciotat