Comme a mon habitude, je vous donne un compte rendu de ce petit "week end" Design.

Pour moi Saint Etienne, c'était le foot, avec un petit frère comme le mien, on ne pouvait y couper. Mais depuis cette année, Saint Etienne, c'est la capital du design, enfin, d'après ce qu'on m'a dit...

Donc ma superbe école de fous a organisé un petit voyage vers la cité promise avec sommeil en option. Nous voilà tous sur le parvis du Megarama (anciennement gare d'Orléans) à Bordeaux, grelottants dans le froid, attendant l'attribution fatidique de nos bus. Il est une heure du matin et quelques uns ont pensé aux oreillers, pas moi.

Excitées comme des puces, Sophie, Laure, Lily et moi montons dans un bus, ne sachant pas trop à quoi nous attendre. A cet instant, les chauffeurs se concentrent, demandant à chacun de nous s'il sait dans quel département se trouve Saint Etienne. "On est pas rendu!"

A peine le temps de retirer nos manteaux qu'on nous prie de redescendre pour en rejoindre un autre. Après quelques déboires de placement, nous sommes finalement réorientées vers notre point de départ, à l'avant, tout prés du GPS.

Nous partons, peu sereines. Le GPS en question hurle toutes les quinze secondes d'une voix mécanique "tournez à gauche", et cela même s'il n'y a pas de route perpendiculaire, le chauffeur semble tout droit sortir de la fête de la bière de Munich. A l'arrière, des fêtards on déjà gonflé des ballons de baudruches et entamé une partisede loto. Et de mon côté, les jambes recroquevillées, je me brûle au chauffage.

Premier péage, puis premier arrêt. Une cigarette pour les uns, un pipi pour les autres, un café pourmoi.

Les heures défilent, l'ambiance se calme et chacun cherche une position pour dormir. Anne se cale sur ses deux fauteuils tandis que Sophie et moi tentons de baisser les nôtres.

Le GPS nous berce et c'est une conversation entre chauffeurs via talkie walkie qui nous éveille.
"-Oué, euh, on a perdu Jean Luc!
-Attends il est derrière moi, ah non, c'est des voitures!
-Il a tourné à gauche alors qu'il fallait aller tout droit le con"

(Lily nous l'imite bien)

Puis nous arrivons enfin, constatant avec inquiétude l'allure esthétique de la ville. Un mélange de tours HLM et de vieux entrepôts désaffectés, un tramway pas nommé désir et quelques tentatives de design pour leur défense. Bordeaux nous parait subitement une ville merveilleuse.

Sur le parking, nous attendons encore Jean Luc qui s'est fait arrêté par la police car il a oublié de mettre sa ceinture. oui, c'est
un boulet!

Entrée dans le premier bâtiment. A la fois étonnées et déçues. De l'écologie surtout, pas mal d'infos sur des matériaux. Mais rapidement la fatigue se fait sentir. Nous décidons de manger, ou plutôt de trouver un endroit moins cher pour manger... La quatuor fait la rencontre de deux hommes (virils et tout ça.... à noter Maxime et Romain) que je décide d'inviter  à déjeuner avec nous (ouais, je suis comme ça moi, je fais du rentre dedans).

Suite demain ou plus tard en raison du travail....